Pourquoi opter pour le massage thaï ?

massage

Basé sur l’étirement des muscles et des articulations, le massage thaï apporte un vrai bonheur. Les avantages de cette thérapie directement inspirée de la médecine chinoise vont bien au-delà de la relaxation. Découvrez pourquoi ce type de massage a été choisi.

Massage thaï : ce qu’il faut savoir

Le massage thaï combine une variété de techniques traditionnelles. Il utilise notamment certains principes d’acupression : stimuler les points d’acuponcture par la pression de vos doigts, coudes ou genoux… si besoin, le masseur peut même vous mettre sur le dos.

De plus, le Massage thaï Paris s’inspire également du yoga. En revanche, le masseur vous demande d’effectuer ces postures, comme tirer vos épaules en arrière pour vous mettre dans la « pose du cobra »…

Habituellement, une cure en France dure 1 h à 1 h 30, mais si vous avez la chance de vous faire masser lors de votre voyage en Thaïlande, c’est plutôt 2 h 30 ou plus.

À votre arrivée, vous serez invité à enfiler une combinaison de massage (chemise/pantalon ample). Les cours commencent généralement par la réflexologie plantaire, mais ce n’est pas systématique.

Ensuite, il ne vous reste plus qu’à vous allonger sur un futon, un lit dur, voire un matelas au sol, et laisser la masseuse se manipuler et s’étirer. Habituellement, le visage et le cuir chevelu sont légèrement massés à la fin du traitement.

Les bienfaits du message thaï

Une technique inspirée du Shiatsu, de l’ayurvéda et du Yoga

Contrairement aux idées reçues, le massage traditionnel thaï est né en Inde il y a plus de 2500 ans sous l’initiative du yogi et docteur bouddhiste Jivako Kumar Bhaccha. Inspirée du Shiatsu, de l’ayurvéda et du Yoga, cette technique a été développée dans les temples bouddhistes en Thaïlande pour apaiser les muscles après de longues périodes de méditation.

Ce massage appelé Nuad (pression) Bo Rahn (personnes âgées) se propageait oralement des moines aux étudiants, et il connut une véritable prospérité lorsque le roi Rana III fonda le temple bouddhiste à Bangkok en 1830. Situé dans le Wat Pho, il est devenu l’un des hauts lieux pédagogiques où les visiteurs peuvent désormais recevoir des massages thérapeutiques. Cette pratique fait partie du mode de vie familiale quotidienne pour harmoniser le corps et l’esprit.

Source de bonheur intérieur

Le Massage thaï Paris injecte de la vitalité dans toutes les parties du corps en apportant une véritable santé intérieure. Il aide à soulager le stress et à restaurer une vraie tranquillité. Les points de pression créés pendant l’entrainement peuvent libérer le flux d’énergie dans le corps, rétablissant ainsi l’équilibre naturel. Par conséquent, cette méthode de traitement est particulièrement recommandée lorsque vous êtes malade à cause du stress comme l’insomnie.

Donne de l’énergie

« La philosophie thaïlandaise croit que chacun de nous est inspiré par le prana. Le prana est un souffle de vie qui traverse le corps le long d’une ligne appelée Sen, qui correspond aux méridiens d’acuponcture chinois », explique Rosa Sancho Bito, directrice d’Asia Thai Spa Say. Elle a poursuivi : « Pour les Occidentaux, les sens sont difficiles à appréhender, car il faut les ressentir, pas les voir ; c’est pourquoi nous parlons d’art tactile. Le but de nos thérapeutes formés au Wat Pho C’est de débloquer le flux d’énergie et équilibrer les sens pour soulager les maladies. »

Soulage les douleurs

Comme son cousin suédois, le Massage thaï à paris a des propriétés antidouleurs. Il est particulièrement efficace pour les douleurs musculaires, l’arthrose et les maux de tête. Mais il aide aussi à favoriser la circulation sanguine. Ce traitement permet de lutter contre les varices, les hémorroïdes ou la tension artérielle. En donnant de la souplesse au corps, le massage thaï permet de réduire les effets du vieillissement et d’éviter les risques de déchirures musculaires.

Elimine les toxines

Comme variante du Nuad Thai, Look Pra Khob a rappelé que la médecine thaïlandaise utilise la phytothérapie depuis plus de 400 ans. « Cette seconde thérapie traditionnelle associe réflexologie plantaire, étirements et massages, des pieds à la bouillotte trapèze. Tantôt en glissant, tantôt en tapotant, une boite contenant du tamarin, du gingembre, du curcuma et de la citronnelle permet de soulager les microbes. Crée, favorise la circulation et élimine toxines » conclus Rosa.

Ces deux rituels se complètent et détendent les muscles malmenés par les mauvaises postures du quotidien. Mais il est déconseillé aux enfants, aux femmes enceintes, aux maladies cardiovasculaires, aux lésions cutanées ou aux os fragiles.

Massage thaï : Les contrindications

Le cours étant très « exercice », à titre préventif, le Massage thaï à paris est contrindiqué pour les femmes enceintes (attention : toutefois, vous pouvez utiliser la partie « réflexologie plantaire » pour vous détendre), les enfants et les personnes souffrantes. Une maladie qui fragilise leurs os ou leurs articulations (par exemple : ostéoporose, polyarthrite rhumatoïde).

Les maladies cardiovasculaires et les lésions cutanées étendues peuvent également être des contrindications.

Enfin, même si le risque de déchirure musculaire est faible, le massage thaï est déconseillé s’il existe un trouble de la coagulation sanguine comme l’hémophilie.

Hormis ces quelques cas, le massage thaï ne représente aucun danger particulier, tant qu’il est pratiqué par des praticiens sérieux et qualifiés.

En revanche, il est fréquent que certaines douleurs surviennent dans les heures qui suivent le traitement : si besoin, pensez au paracétamol.

Bref, le massage thaï est une technique de massothérapie qui implique la relaxation totale du corps et la dissipation de l’anxiété en créant des moments d’éveil du corps et de l’esprit. Les bienfaits sont nombreux : meilleure digestion, sommeil réparateur et garantie de santé.

Le massage thaï n’est pas nouveau : il est né en Inde il y a 2500 ans, pas en Thaïlande ! C’est le physicien du Bouddha Jivaka Kumar Bhaccha qui a développé cette technique de relaxation et de soin et a rapidement conquis la Thaïlande. Aujourd’hui, le Wat Phra Chetuphan à Bangkok, en Thaïlande, est considéré comme le véritable berceau de cette médecine alternative thaïlandaise.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.