Comment devenir chauffeur de taxi ?

Si vous souhaitiez devenir chauffeur de taxi, c’est peut-être le meilleur moment pour se lancer ! En effet, le métier de taxi est devenu de plus en plus perfectionné en ce qui concerne le service depuis l’arrivée des chauffeurs VTC. En fait, ils commencent à entrer dans le domaine numérique et concurrencer les chauffeurs de VTC.

Le service taxi permet à tout individu de commander un taxi à l’aide d’une application agréée, toutes compagnies de taxis confondues (taxis bleus, G7, etc.).

Quelles sont les conditions et démarches pour devenir chauffeur de taxi ? Quel statut juridique choisir ? Bref, dans cet article, nous allons découvrir toutes les informations nécessaires sur le sujet.

Quelles sont les conditions et les démarches pour devenir chauffeur de taxi ?

Les conditions et les démarches préalables

Pour créer votre société afin de devenir chauffeur taxi 94, vous devez nécessairement :

  • Être titulaire d’un permis de conduire de catégorie B en cours de validité,
  • avoir un casier judiciaire vierge et ne pas avoir fait l’objet d’une condamnation (faute grave, délit de route, etc.)
  • être reconnu apte à exercer le métier par un médecin agréé,

Si vous respectez ces conditions, vous pouvez faire une inscription à l’examen de capacité professionnelle. Si vous réussissez, vous allez recevoir votre carte professionnelle de chauffeur de taxi et pourriez ensuite demander une autorisation de stationnement sur la voie publique pour exercer le métier de chauffeur de taxi en toute légalité.

La carte professionnelle

En ce qui concerne la carte professionnelle de chauffeur de taxi 94 :

  • Vous pouvez l’avoir en passant l’examen ;
  • Il indique le département dans lequel vous pouvez exercer le métier de chauffeur taxi,
  • Il est payant (48 euros hors taxes),
  • Il a une durée de validité de cinq ans,
  • Vous pouvez la renouveler.

 

À noter qu’un chauffeur de taxi peut exercer son activité dans quatre départements au maximum grâce à une formation à la mobilité.

 

Comme il a été mentionné plus haut, vous devez passer l’examen du certificat de capacité professionnelle pour obtenir votre carte professionnelle de chauffeur de taxi. Cet examen est divisé en deux parties : l’épreuve d’admissibilité (théorie) et l’épreuve d’admission (pratique).

Pour vous y inscrire, vous devez adresser le dossier d’inscription à la chambre des métiers et de l’artisanat avec les divers justificatifs comme :

  • Une demande d’inscription à l’examen à la date convoitée ;
  • une photocopie de votre CIN ou votre passeport en cours de validité ;
  • une photocopie de votre permis de conduire catégorie B ;
  • un justificatif de domicile de moins de 3 mois ;
  • une photographie d’identité récente ;
  • pour les étrangers qui ressortent d’un État non membre de l’Union européenne, une autorisation de travail.
  • Pour les candidats connus admissibles depuis moins de 3 ans, une attestation de réussite à l’épreuve d’admissibilité ;
  • le paiement des droits d’examen ;

En cas de succès de l’examen, votre préfecture va vous délivrer votre carte professionnelle de chauffeur taxi dans les 3 mois qui suivent votre demande.

La licence ou l’autorisation de stationnement sur la voie publique

Après avoir reçu votre carte professionnelle de chauffeur de taxi 94, vous allez maintenant passer à l’étape suivant : l’obtention de l’autorisation de stationnement sur la voie publique ou connue sous son appellation « licence de taxi ».

Pour cela, vous devez solliciter votre inscription sur la liste d’attente. Tous les ans, vous devez renouveler l’inscription via une lettre recommandée. Par ailleurs, vous pouvez avoir l’autorisation auprès de la mairie où vous allez exercer votre métier de taxi.

 

Quel statut juridique choisir pour le métier de taxi ?

Il existe 3 statuts pour ce métier :

Être un chauffeur de taxi-artisan

Assurément le cas le plus fréquent, devenir artisan taxi 94 procure une liberté totale aux chauffeurs. La seule soucie c’est l’achat d’une licence, cela dépend de la région où le chauffeur veut exercer son métier. À paris, le coût moyen d’une licence est de 190 000  euros. Mais cela peut même grimper jusqu’à 250 000 euros pour les plus chères.

Être titulaire d’une licence de taxi vous procure de nombreux avantages, mais aussi des inconvénients. Si le chauffeur en question est en retraite ou il a envie de changer de métier, il peut céder la licence à une personne qu’il veut le céder. Toutefois, il ne doit pas tout de même imposer la cession de licence.

Être chauffeur de taxi salarié

Dans ce cas, les chauffeurs sont rattachés à une compagnie de taxi qui les emploie pour exercer leur métier. À titre d’exemple, si vous êtes dans le département 94, vous pouvez adhérer l’équipe professionnelle et compétente de la compagnie de taxi 94. Ils disposent des voitures suréquipées et bien entretenues pour satisfaire ses clients. En étant professionnelles, les compagnies de taxis offrent une prestation de service de grande qualité.

En ce qui concerne les chauffeurs de taxi — salariés, ils perçoivent des salaires mensuels qui peuvent varier dans les 1000 à 3000 euros. Cette rémunération est en général constituée d’une base fixe qui vient s’ajouter un certain pourcentage du taximètre. Pour les novices, ce statut peut être une solution idéale. Il n’y a que peu de contraintes juridiques et administratives. Pour ce statut, les clients peuvent effectuer leur réservation en ligne.

Être locataire d’une licence de taxi

Les chauffeurs qui choisissent ce statut sont obligés de s’acquitter d’un loyer par mois pour exercer le métier en tant qu’indépendants. Le loyer comporte en général la mise à disposition d’une voiture ; l’entretien ; l’assurance.

Dans ce type de statut, le chauffeur est considéré comme un indépendant et doit payer ses charges sociales lui-même. Bien que soutenu par un groupe ou une franchise, le chauffeur n’est pas très libre en tant qu’indépendant pour l’exercice de son métier.

En ce qui concerne la rémunération, cela va dépendre du travail réalisé et peut varier. Par ailleurs, le locataire d’une licence de taxi est obligé de s’inscrire au CFE du centre des impôts de son domicile.

Bref, vous voilà maintenant au courant des informations nécessaires pour devenir un chauffeur de taxi. Notons qu’en exerçant ce métier, vous devez avoir un horaire plus flexible, car la plupart des chauffeurs de taxi assurent un service continu.

 

 

 

 

Découvrez d’autre article ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *